Elles viennent du monde du sport et en ont gardé la gnaque et le sens du collectif. D’autant plus que l’histoire les retiendra pour leur médaille d’or au 4 X 100 mètres aux jeux Olympiques de Beijing 2008. Depuis, elles ont inscrit leur score, 42/54, sur leur collection forcé- ment athlétique et contemporaine. Cela fait trois ans qu’Olivia Borlée et Elodie Ouédraogo ont donné vie à leur rêve, sans plus devoir choisir entre sport et mode puisqu’elles les ont mixés intelligemment. Et comme elles savent qu’individuellement, on n’est rien, elles se sont entourées, pour « grandir » et franchir les obstacles. Ludovica et Caroline ont fait leur ce processus de création « ouvert à ce que l’on voit dans la rue » et dans les stades aussi. Qui mieux qu’Olivia et Elodie pour anticiper les désirs des filles qui courent ?

 

Il leur paraissait évident que leurs vêtements répondent à leurs exigences, éthique et transparence trônant en bonne place. Elles n’y connaissaient rien, elles ont tout appris : que la mode est une question d’alchimie, que l’on ignore pourquoi une marque « cartonne » et comment faire face à la concurrence, à la différence de la compétition où « l’on se prépare des mois; puis, on entend le son du départ, on a au moins le contrôle sur ce que l’on fait ». Auréolées du prix Emerging Talent of the Year aux Belgian Fashion Awards 2018, elles ont placé leur saison sous l’aura de l’Américaine Bonnie Cashin (1915-2000), costumière et créa- trice pionnière du sportswear, que la fashion sphère enterra négligemment. Elles ont l’élégance d’inscrire cette figure magnifique dans leur garde-robe qui donne des ailes.

Prev Back to News Next